Le cododo : qu’est-ce que c’est ?

C’est une pratique qui se développe de plus en plus en France. Le principe consiste à faire dormir bébé avec soi. Cette technique permet aux mères de faciliter l’allaitement de leur enfant sans avoir à quitter leur lit. Pour les plus anxieuses, le cododo permettrait de veiller plus facilement sur leur bébé lorsqu’il est tout petit. Entre pro-cododo et anti-cododo, il est difficile lorsqu’on est jeune maman de s’y retrouver. Il suffit pour cela de suivre quelques recommandations.

Le mode d’emploi du cododo

Vous avez d’un côté les couples qui préfèrent que leur bébé dorme directement dans le lit, et de l’autre ceux qui investissent dans un lit spécial cododo fixé près de la maman. Le cododo serait donc un bon moyen de surveiller sur son enfant surtout lorsqu’il est tout petit. Attention à bien respecter les quelques règles de précautions :

  • Règle 1 : veiller à ce que le bébé ne soit pas au bord du lit,
  • Règle 2 : éviter qu’il se retrouve coincé entre le matelas et le mur,
  • Règle 3 : ne pas coucher votre enfant avec vous s’il a de la fièvre,
  • Règle 4 : le matelas doit être ferme et plat,
  • Règle 5 : ne pas trop chauffer la pièce (entre 16 et 18°C c’est l’idéal),
  • Règle 6 : ne pas trop couvrir votre bébé,
  • Règle 7 : veiller à ce que draps et couvertures ne recouvrent pas la tête de bébé,
  • Règle 8 : ne laissez pas d’oreiller à proximité de bébé,
  • Règle 9 : surtout ne laissez jamais votre bébé seul dans le lit : même très jeune, le bébé peut se mettre dans une situation dangereuse ;
  • Règle 10 : après six mois, instaurer un rituel et couchez votre enfant dans son lit.

Avantages et inconvénients du cododo

Le principal avantage du cododo est de favoriser l’allaitement. La mère peut en effet plus facilement répondre aux besoins du bébé sans avoir à quitter son lit. Pour les pro-cododo, cette pratique permet également de renforcer le contact avec la mère et de développer le lien maternel avec son enfant.
Les plus réfractaires dénoncent les dangers inhérents à la pratique du cododo. Certaines personnes au sommeil trop profond, peuvent en effet oublier la présence du bébé dans le lit et augmenter ainsi le risque d’étouffement. Beaucoup d’anti-cododo considèrent également que la pratique du cosleeping augmenterait le risque de mort subite du nourrisson. Une récente étude britannique a par exemple révélé que pour les bébés de moins de 3 mois, les risques de MSN (mort subite du nourrisson) sont multipliés par 5 pour ceux qui partagent le lit de leurs parents.
Ne vous inquiétez pas, il suffit juste de respecter les quelques règles de précaution pour que le cododo reste un moment complice. Si vous avez d’autres conseils, n’hésitez pas à nous en faire part !

Laisser un commentaire





* Champs obligatoires