SCoTAM : des actions pour relever son défi démographique

scotam

Le Schéma de Cohérence Territoriale de l’Agglomération de Metz met en place des actions chaque année, dans le but d’apporter des solutions à des problématiques économiques, sociétales, environnementales ou encore démographiques. Découvrez les enjeux de son défi démographique.

Evolution de l’agglomération messine

En 2006, le territoire du SCoTAM, qui englobe toute l’agglomération messine (de Richemont au nord jusqu’à Louvigny au sud), comptait plus de 370 000 habitants, soit près de 8 500 de plus qu’en 1999.

Ce sont notamment les espaces périurbains qui ont profité de cette croissance. Avec un tel développement de l’urbanisation, l’INSEE estime qu’une stabilité démographique aura lieu vers les années 2015 à 2020. Par la suite, la population devrait diminuer sur le territoire.

Les conséquences de l’évolution démographique messine

On prévoit donc une augmentation du nombre de foyers jusqu’en 2025 (les ménages seront plus nombreux malgré l’augmentation de la population car on estime que le nombre de personnes présentes dans un ménage sera moins important qu’auparavant).

La population vieillit : les seniors de plus de 75 ans devraient être deux fois plus nombreux et les structures médicalisées devront se développer (à raison de 4 000 places supplémentaires dans des hébergements spécialisés). Cette augmentation de la population senior fera face à une diminution de 17 % de la population scolaire (écoles et collèges), ce qui entraînera la fermeture de 200 classes primaires et de 3 collèges. Avec la diminution d’environ 10% de la population active, la région messine devra faire face à la question de la pénurie de la main d’œuvre. On note néanmoins que cette évolution reste assez différenciée au sein du territoire avec une baisse plus marquée pour Metz Métropole et le nord du territoire du SCoTAM. Le reste du territoire garde quant à lui une évolution démographique positive.

Le défi démographique du SCoTAM

Le pays messin devra relever ce défi démographique en :

  • Gérant le vieillissement de la population résidente,
  • Créant de nouveaux emplois,
  • Et en  comblant le déficit migratoire grâce à l’arrivée de nouveaux habitants.

C’est en concrétisant ces actions que le SCoTAM pourra parvenir à relever le défi démographique qu’il s’était fixé lors du diagnostic du territoire messin.

En savoir plus : www.scotam.fr

Laisser un commentaire





* Champs obligatoires